On décrypte les six premiers mois de député de Philippe Fait

L’ancien maire d’Étaples a été élu en juin 2022 député de la 4e circonscription du Pas-de-Calais. Il a adressé une lettre aux habitants quelque peu schématique, avec essentiellement des chiffres que nous décryptons pour vous.

– « 550 heures de débats en hémicycle »

Philippe Fait a passé l’équivalent de vingt semaines à l’Assemblée nationale. Selon l’Observatoire citoyen de l’activité parlementaire, nosdeputes.fr, il fait partie des 150 députés les plus actifs. « C’est passionnant et enrichissant d’être au cœur du réacteur, commente Philippe Fait, qui appartient au groupe de la majorité présidentielle Renaissance. Je suis en moyenne entre deux à trois jours à Paris. Mais je n’assiste pas non plus à toutes les séances car il faut trouver un équilibre avec la circonscription. »

– « 24 propositions de loi »

Cette donnée mentionnée sur la lettre aux habitants peut induire en erreur. Ce ne sont pas des propositions de loi qui émane de Philippe Fait directement mais qu’il a cosignées. Par exemple : proposition de loi constitutionnelle de Mme Aurore Bergé visant à garantir le droit à l’interruption volontaire de grossesse ; proposition de résolution de M. Lionel Vuibert pour l’instauration d’une garantie rurale dans l’objectif zéro artificialisation nette ; une proposition de loi de Mme Corinne Vignon visant à interdire la maltraitance sur les animaux de compagnie par l’utilisation de colliers étrangleurs et électriques ; ou encore proposition de résolution de M. Nicolas Thierry invitant le Gouvernement à défendre un moratoire sur l’exploitation minière des fonds marins.

Philippe Fait a également été rapporteur du volet enseignement scolaire de la loi de finances 2023.

– « 235 rendez-vous, visites et événements locaux »

Le parlementaire a un bureau au bâtiment Aifor, près de la gare d’Étaples, et reçoit également les habitants lors de permanences délocalisées. Il peut aussi être interpellé sur son site internet. « Le plus souvent, les gens ont des demandes très personnelles par rapport à leur logement ou leur emploi », raconte Philippe Fait. Il n’est pas vraiment sollicité sur la réforme des retraites qui va bientôt être discutée à l’assemblée et que le député du Montreuillois défendra.

« La société change, les carrières ne sont plus rectilignes, on sait bien qu’on va devoir travailler plus longtemps, juge Philippe Fait. Je souhaite défendre une réforme qui permettra de préserver notre système de répartition à points. » Il a récemment écrit au ministère pour savoir comment les aidants qui se sont arrêtés de travailler pour s’occuper de leurs proches peuvent être pris en compte dans le système de retraite. Il n’a pas encore eu de retour.

-Et pour le territoire ?

L’élu a abordé divers points lors de questions écrites et orales ou directement auprès des ministères concernés : la lutte contre le frelon asiatique en lien avec Robert Therry, l’érosion marine avec la visite de la secrétaire d’État à l’écologie Bérangère Couillard à Camiers, ou encore le projet de zéro artificialisation nette des sols pour obtenir une prise en compte des spécificités des territoires ruraux.

Article complet : https://www.lavoixdunord.fr/1275576/article/2023-01-07/decrypte-les-six-premiers-mois-de-depute-de-philippe-fait

Partager

Actualités associées

Compte-tenu de la dissolution de l’Assemblée nationale, ce site internet n’est actuellement plus disponible.

Des élections législatives auront lieu les dimanches 30 juin et 7 juillet prochains.

Rendez-vous désormais sur philippefait2024.fr