Le député a rendu visite aux bénévoles des Restos du cœur de Berck

À l’occasion de la journée portes ouvertes du vendredi 12 mai, le parlementaire est venu rencontrer le staff des Restos du cœur pour parler de bénévolat et découvrir les lieux.
Vendredi 12 mai au matin, Danièle Wrobel-Morel et son équipe de bénévoles sont comme chaque jour de présence sur le pont au centre des Restos du cœur au 12 boulevard de Paris. Mais ce jour-là, un événement exceptionnel a lieu puisque c’est la journée portes ouvertes. Avec un premier visiteur particulier puisque Philippe Fait, député de la 4e circonscription, visite les lieux.
Avec les volontaires présents, le parlementaire a évoqué l’importance et la rareté du bénévolat aujourd’hui en France. À ce sujet, une proposition de loi visant à intégrer les périodes de bénévolat dans le calcul de la retraite a été soumise à l’Assemblée nationale, et devrait être débattue prochainement. Une manière d’encourager et de reconnaître le travail associatif.
Crise du bénévolat
« Plusieurs éléments font que les bénévoles sont peu ou baissent les bras, assure l’une d’entre elles. Notamment les complications administratives, quand vous voyez comme il faut trimer pour constituer un dossier, alors que celui-ci ne va rapporter que quelques centaines d’euros. » Le député à encourager le groupe à lui adresser toute suggestion ou remarque visant à améliorer leurs conditions de travail.
Tout au long de la journée, les locaux ont été présentés aux visiteurs, mais aussi l’état d’esprit et le fonctionnement de la structure. Notamment les TIG (travail d’intérêt général), et les volontaires berckois remarquent que cela permet une prise de conscience chez les plus jeunes : « Quand ils voient des gens en larmes parce qu’ils n’ont pas les moyens d’acheter une baguette de pain, ça leur fait ouvrir les yeux. » Le staff des Restos berckois a également fait part au député de son besoin d’avoir un nouveau local, « nous voudrions vraiment avoir un local mieux chauffé, et plus de place pour permettre aux bénéficiaires d’avoir des espaces de confidentialité. Ici c’est à la limite de l’insalubrité. »
Pour sa part Philippe Fait a répondu que ce type de question « appartient à la municipalité. » Dans le courant de la journée Jean-Marie Michault, adjoint au maire en charge des solidarités, et Dorothée Talva, directrice du CCAS, ont visité les lieux.
Article complet ici : https://www.nordlittoral.fr/174066/article/2023-05-16/le-depute-rendu-visite-aux-benevoles-des-restos-du-coeur-de-berck

Partager

Actualités associées

Compte-tenu de la dissolution de l’Assemblée nationale, ce site internet n’est actuellement plus disponible.

Des élections législatives auront lieu les dimanches 30 juin et 7 juillet prochains.

Rendez-vous désormais sur philippefait2024.fr