Proposition de loi visant à renforcer la protection des élus


⚠️ Le nombre d’agressions envers les élus ne cesse d’augmenter en France. Entre 2021 et 2022, il est passé de 1720 à 2265 attaques recensées, soit une hausse de 32% selon les chiffres du Ministère de l’Intérieur.

Dans la moitié des cas répertoriés, ces agressions concernent des maires ou des adjoints, et l’expression « être à portée d’engueulade » n’a jamais été aussi appropriée : les maires, incarnant la figure exécutive la plus proche des citoyens, sont les premiers à subir les attaques dirigées contre la République.

Des faits récents :

‼️ Le 22 mars dernier, le Maire de Saint-Brevin-les-Pins en Loire-Atlantique est victime d’un incendie volontaire faisant suite à plusieurs semaines de pressions psychologiques, qui ont fini par le pousser à la démission.

‼️ Il y a deux semaines, le Maire de Montjoi dans le Tarn-et-Garonne a été placé sous protection judiciaire à la suite à de menaces de mort liées à des conflits de voisinage.

‼️ Le samedi 3 juin, le Maire de Magnières en Meurthe-et-Moselle a été agressé et molesté par plusieurs individus au sujet d’un tapage nocturne.

Mais ces attaques visent également les parlementaires et les élus départementaux et régionaux. À titre d’exemple, en janvier 2022, 540 députés sur 577 affirmaient avoir déjà subi des agressions, physiques ou verbales, mais seuls 162 ont porté plainte.

Tentatives de meurtre, agressions, prises à parti, insultes, menaces de mort ou encore dégradations constituent donc la liste non-exhaustive des attaques dont les élus sont victimes. C’est inadmissible !

❌ S’attaquer à un élu n’est pas un acte anodin : c’est la République qui est visée. Qu’ils soient maires, adjoints, députés, conseillers départementaux ou régionaux, ils représentent ce qui fonde la structure de notre pays. Aussi, dans un contexte politique où la violence, véhiculée par tous canaux, se banalise à ce point envers ces élus, il est urgent de réagir.

C’est pourquoi je me suis associé au travail de mon collègue Pierre Morel A L’Huissier en co-signant la proposition de loi visant à renforcer la protection des élus. La violence n’est et ne sera jamais justifiée !

#DirectAN #AvecVous #Ensemble #EluLocaux #StopViolence






Source

Partager

Actualités associées

Compte-tenu de la dissolution de l’Assemblée nationale, ce site internet n’est actuellement plus disponible.

Des élections législatives auront lieu les dimanches 30 juin et 7 juillet prochains.

Rendez-vous désormais sur philippefait2024.fr