Mobilisons-nous contre les violences faites aux animaux !

Engagé pour le bien-être animal et contre les abandons … j’ai été alerté récemment par Tony Mamelin, Président de la SPA Canche-Authie, sur la situation préoccupante de Thor.

Ce jeune Staffordshire Bull Terrier a été recueilli dans un état inacceptable. Les premiers examens vétérinaires convergent vers la même conclusion : il aurait été victime de combats de chiens organisés clandestinement.

Membre du groupe d’études « Condition et bien-être des animaux » à l’Assemblée nationale, j’ai tenu à me rendre sur place pour accompagner les bénévoles. Nos animaux de compagnie ne sont pas des jouets, ce sont des êtres sensibles qui méritent notre amour et notre respect.

Le saviez-vous ? C’est la loi Grammont qui a interdit les combats de chiens le 2 juillet 1850 (ce qui n’empêche pas les combats de continuer clandestinement). Cette pratique constitue donc un délit puni par l’Article 521-1 alinéa 1 du nouveau code pénal.

« Le fait, publiquement ou non, d’exercer des sévices graves ou de commettre un acte de cruauté envers un animal domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité, est puni de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende. »

❌ Mobilisons-nous contre de telles pratiques !

#StopAuxAbandons #StopViolences #BienEtreAnimal #AvecVous #circo6204

Partager

Actualités associées