Proposition de loi visant à garantir définitivement le repas à 1€ pour les étudiants boursiers et précaires

? REPAS CROUS A 1€ 

➡️ Nous ne sommes pas contre le repas à 1€, bien au contraire.

Nous avons même déposé une proposition de loi pour garantir définitivement le repas à 1€ pour les étudiants boursiers et précaires. 

Stop aux fausses informations qui ont circulé depuis hier. Rappel des faits :

? Lors de la crise Covid, afin de répondre à une situation d’urgence exceptionnelle, la majorité avait mis en place le repas à 1€ pour tous les étudiants. Depuis 2021, le périmètre du dispositif a été recentré sur les celles et ceux qui en ont le plus besoin, à savoir les étudiants boursiers et précaires.

? Et ça marche. En 2022, ce sont 1️⃣9️⃣ millions de repas à 1€ qui ont été distribués par les CROUS aux étudiants boursiers et précaires. 

? Cette mesure de justice sociale est entièrement compensée aux CROUS par l’Etat à hauteur de 50 M€ par an. Dans le cadre du PLF 2023, nous avons sanctuarisé cette enveloppe pour l’année universitaire 2022-2023. 

➡️ Tous les étudiants qui en ont besoin bénéficient donc du repas à 1€

? Les étudiants boursiers y sont éligibles de manière automatique. En 2021-2022, près de 38% des étudiants sont boursiers, soit 720 000 jeunes. 

? Tout étudiant non-boursier en situation de précarité peut par ailleurs en bénéficier. Grâce à un accès simplifié au bénéfice de la mesure, le nombre de repas à 1€ pour les étudiants précaires non-boursiers a doublé entre la rentrée 2021 et la rentrée 2022. 

En 2022, 1 million de repas à 1 € ont ainsi été servis à des étudiants précaires non-boursiers. 

? Tous les autres étudiants bénéficient d’un repas au tarif social de 3,30 €, nettement en deçà du coût de revient d’un repas, autour de 8€.

➡️ Notre vision est simple : aider plus ceux qui en ont le plus besoin. 

? Nous avions l’occasion de sanctuariser cette mesure pour les étudiants boursiers et les plus précaires. En Commission, nous avions adopté des amendements de réécriture pour que tous les étudiants boursiers et défavorisés puissent y avoir accès de façon pérenne. 

? La rapporteure socialiste avait proposé des amendements visant à préciser cette réécriture, des améliorations bienvenues auxquelles nous étions favorables. Mais les députés NUPES et RN ont préféré voter contre l’inscription pérenne du principe d’aider plus les étudiants qui ont le plus besoin.  

? Nous assumons de concentrer nos efforts sur ceux qui en ont le plus besoin. Nous avons voté hier jeudi contre le fait de favoriser des étudiants qui n’en ont pas besoin, au détriment de ces fonds utilisés pour d’autres besoins étudiants défavorisés. 

? Étendre la mesure actuelle à l’ensemble des étudiants plutôt qu’aux seuls boursiers et précaires coûterait environ 90 M€. Prévoir en plus un repas le soir dans l’ensemble des points de vente aurait également un surcoût, que les auteurs de l’amendement ne chiffrent pas mais qui serait considérable.

? Nous restons fidèles à nos valeurs en proposant une loi pour aider les plus précaires et cibler nos mesures pour agir au plus proche des besoins.

#DirectAN #Ensemble #PourVous Les Députés Renaissance #étudiants #CROUS

Partager

Actualités associées

Compte-tenu de la dissolution de l’Assemblée nationale, ce site internet n’est actuellement plus disponible.

Des élections législatives auront lieu les dimanches 30 juin et 7 juillet prochains.

Rendez-vous désormais sur philippefait2024.fr